· 

Le PÉDILUVE

 

Le PÉDILUVE : Quel(s) est (sont) le(s) vôtre(s) ? 
Issue d'une histoire vraie et d'une "phobie" personnelle ... 

 

J'ai commencé la natation à l'âge de 6 ans, et j'ai stoppé ma pratique (intense) à 30 ans, soit 24 ans à tremper dans les bassins nautiques. 
Et savez-vous quelle était ma bête noire ?
Les séries lactiques ? L'odeur du chlore ? Devoir mettre ou enlever les lignes ? Les séries de jambes ? ...
Oui, un peu de tout ça, mais le piiiiiiire était le passage chaque jour dans le ... PÉDILUVE. 
En effet rares sont les personnes qui aiment les pédiluves, mais en ce qui me concerne c'était à un point que vous n'imaginez pas ! 

 

Et pourtant c'est passage obligatoire pour accéder au bassin. 
Imaginez si je n'avais pas pris sur moi à chaque séance pour cette courageuse traversée de ces quelques mètres cubes d'eau ? 
Eh bien c'est simple, je n'aurai pas eu une carrière pro. international en triathlon. 
Et comme cela constituait un de mes rêves, je serais alors passée à côté ! 

 

Voyez-vous où je veux en venir ? 
Plus sérieusement (bien que ce soit très sérieux cette "pédulivophobie"), nombreux sont les obstacles qui se dressent devant nous, et qu'il faut surmonter régulièrement pour réaliser ses rêves ou atteindre les objectifs qui nous tiennent à coeur. 
Et il serait tellement dommage de passer à côté à cause d'un (ou des obstacles) qui dans 99,99% des cas est surmontable et très souvent ridicule par rapport à ce qui se trouve juste derrière. 

 

Si tu en es là, bravo, tu as tout lu (ou presque).
Dis moi en commentaire si oui ou non tu as identifié ton (tes) pédiluve(s) ?

 

"Croyez en vous même et en tout ce que vous êtes ...

Sachez qu'il y a quelque chose à l'intérieur de vous qui est plus grand que n'importe quel obstacle

(Christian Larson) 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0