· 

Le PIRE ou le MEILLEUR ?

 

Crise sanitaire, crise économique, récession, crack boursier, crise bancaire à venir, état en faillite …

Voici les mots que nous entendons, et qui ne sont, ne nous mentons pas, pas totalement faux.

 

 

Le pire…

 

Au moment où j'écris cet article, nous n’avons aucune visibilité sur les mois à venir.

Comment va évoluer la pandémie ? Quand pourra-t-on en être vraiment débarrassé ? Si c’est le cas un jour ?

 

 

Quand est-ce qu’on pourra à nouveau sortir de chez soi ?

  • Voir nos amis ? Notre famille ? Rencontrer de nouvelles personnes, et peut-être, soyons fous, leur serrer la main ?
  • Est-ce que nous entrons dans la phase la plus sombre que le XXIème siècle aura connue ?
  • Est-ce que les années 2010 seront présentées dans les livres d’histoire comme la dernière période de calme et de prospérité avant le grand basculement ?

 

 

C’est le moment de se rendre compte de la chance que l’on avait ?

 

Je me permets de parler au sens large du terme, en comparaison avec la situation actuelle, car je sais très bien que la vie n’était pas toute rose avant le 17 Mars 2020.

 

Mais quoi qu’il en soit nous jouissions malgré tout d'une l’immense liberté toutes ces années passées : celle de voyager n’importe où dans le monde, de boire un coup à une terrasse d’un café entre amis, de vivre sans (trop) se poser de questions, de ne pas être obligé de se signer soi même un papier pour sortir de chez soi, bougions, vivions sans rendre de compte à personne ou presque, de profiter de cette quasi paix et d’une forme de sécurité absolument uniques dans l’histoire …

 

 

Je ne sais pas si tout cela reviendra un jour … ou si on vient de perdre quelque chose de précieux ?

  • Peut-être que c’est une page de l’histoire qui se tourne 
  • Peut-être que nous serons prêts à sacrifier notre liberté pour quelques masques et un peu d’argent de poche ?
  • Peut-être que le nationalisme gagnera, et que les autres pays seront considérés comme des ennemis ?

 

Ou peut-être pas ?

  • Peut-être que ce que nous retiendrons de cette période, c’est la capacité des gens à être soudés et généreux dans un mouvement commun, chose jamais vue depuis longtemps.
  • Peut-être que nous garderons la tête froide et nous continuerons à nous battre pour notre liberté.
  • Peut-être que nous serons résiliants et que nous continuerons à monter des business, à créer de la valeur, et que l’économie repartira de plus belle.
  • Peut-être que nous prendrons davantage en compte l’impact polluant de nos activités, et que nous basculerons sur des énergies propres.

 

 

La seule chose que j'imagine …

 

C’est que le monde de demain sera construit par ceux qui agissent.

 

Alors oui j’entends et je comprends les personnes disant que la solution serait au final d’avoir une bonne planque, d’être payé à se la couler douce, et de bénéficier des avantages défendus par de forts syndicats.

Oui je peux comprendre la colère de certaines professions vis à vis de d’autres à ce sujet, et je ne peux que constater (et « subir ») de très fortes inégalités sur certains aspects professionnels et personnels.

 

Mais nous savons aussi que là où je pose mon focus les phénomènes s’amplifient … alors choisissons de poser notre focus sur Solutions plutôt que Révoltes (même si ces dernières sont louables !)

 

 

Incarne le changement que tu veux voir dans le monde

- Ghandi - 

 

 

En poursuivant notre mission sans se laisser démoraliser…

 

En continuant à essayer de réaliser nos rêves et à agir vers ce que fait sens pour soi sans baisser les bras …

On peut, chacun de notre côté, participer à créer l’avenir qui nous séduit.

 

 

Voilà l’avenir que j’aimerais participer à créer :

  • Un avenir dans lequel les individus sont libres de réussir par eux-mêmes s’ils le veulent, sans être dépendants d’un État-maman toujours sur leur dos.
  • Un avenir dans lequel le monde ne se referme pas sur lui-même dans la peur et la défiance, mais où les peuples cohabitent et font du commerce dans la paix.
  • Un avenir dans lequel les citoyens sont libres d’aller et venir, car cela est le meilleur moyen d’ouvrir son esprit.
  • Un avenir dans lequel la question écologique est prise aussi sérieusement que les questions économiques, et où les solutions sont trouvées là où elles ont toujours été : dans le progrès technologique, l’éducation et les belles idées, et non dans la fermeture, la haine et la régression.
  • Un avenir dans lequel le corporatisme cède sa place au vrai capitalisme, c’est-à-dire à un système où les gros ne sont pas protégés, où les petits sont encouragés, où les positions de pouvoir sont constamment remises en jeu, et que le meilleur gagne.
  • Un avenir dans lequel les individus sont libres d’être qui ils veulent, de s’habiller comme ils le veulent, de casser les codes du genre et de la culture sans que des idées religieuses et arriérées les mettent en danger ou cherchent à les détruire.

 

Peut-être que toi aussi, tu rêves d’un avenir séduisant.

 

Mais personne n’a le pouvoir, en un coup de baguette magique, d’imposer sa vision de l’avenir à tous.

En revanche, nous avons tous la capacité à changer

À progresser individuellement.

 

 

Les gens qui réussissent deviennent influents, et leur avis est pris en compte.

 

En réussissant dans ton domaine, tu gagneras une estrade qui te permettra de faire passer tes idées et de créer un groupe de gens autour de ta pensée, un environnement vertueux qui te tirera vers le haut, entraînant ainsi avec toi des personnes stimulantes, inspirantes et positives

 

Alors oui, cet article peut sembler utopique, loin de la réalité parfois j’en conviens, mais sachant que nous avons en moyenne entre 40000 à 60000 pensées par jour, aujourd’hui, je décide de sélectionner celles ci pour me faciliter le chemin, vers une évolution personnelle constructive

  

 

"Design & Rise Up Your Life"

- Marion LORBLANCHET - 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Valiergues (lundi, 20 avril 2020 21:00)

    félicitations pour ce texte et la jolie photo

  • #2

    Marion (lundi, 20 avril 2020 22:03)

    Merci pour ce retour :-)

  • #3

    Marie-Laure (mardi, 21 avril 2020 22:30)

    La résilience est nécessaire pour avancer et mettre à profit une porte qui se ferme pour en ouvrir une nouvelle.